cherche
Achetez ce livre, lisez-le et prêtez-le vous entre copines !?
(…) tiré de l'interviex de l'auteure, à lire ici !

Mais c'est quoi, ou qui, ce fameux prince charmant ?
Sylvie Tenenbaum : C'est un être qui n'existe pas ! C'est un mythe… qui a absolument toutes les qualités physiques, morales, intellectuelles… mais qui est construit de toutes pièces en fonction des contes de fées, de certains livres, de rêves. Les femmes confondent le rêve et la réalité. Leur prince charmant n'est pas un être humain.

Pourquoi dites-vous que beaucoup de femmes sont des adolescentes en amour ?
Sylvie Tenenbaum : À quinze ans, le prince charmant, ça peut être mignon. Mais il arrive un moment où, adulte, il faut redescendre sur terre. Les femmes peuvent être très mûres dans l'organisation de leur vie professionnelle, mais dans le domaine affectif ce sont parfois des petites filles ou des adolescentes.

Mais pourquoi ?
Sylvie Tenenbaum : Nous sommes dans une société qui est dans le tout, tout de suite, maintenant. Le bonheur cela ne se trouve pas dans un distributeur de coca ou de café. Et j'ai parfois un peu l'impression que c'est ce qu'il y a dans leurs têtes. Beaucoup de choses pourtant leurs ont été difficiles. Ce n'est pas toujours facile de mener à bien une carrière. Elles se sont battues mais elles croient peut-être encore qu'en se battant, elles trouveront l'amour idéal. Mais l'idéal dans la vie affective, ce n'est pas la réalité, en tous cas celle des hommes et leur façon de vivre à deux. Au début d'une relation, il y a un grand enthousiasme car elles se sentent aimées donc exister et puis après ça redescend parce que la réalité les rattrape.

Et le prince charmant devient un prince déchu ?
Sylvie Tenenbaum : C'est ça, exactement. C'est une bonne formulation. J'aurai dû la trouver.
(…)

Un prince dêchu.